Le 27 mars 2020

Le coup de cœur Dominique, conseillère en séjour.

“À mon arrivée à l’aéroclub, je suis ravie de trouver un tel accueil, la porte est ouverte et tout le monde me salue en souriant. Denis, le pilote, me présente notre avion, un joli Robin DR400 blanc et bordeaux. Après l’inspection de rigueur, Denis répond à toutes mes questions sur l’avion.

Une fois à bord, je me sens comme dans un avion de chasse : l’espace est réduit, il y a des compteurs partout et surtout, l’adrénaline monte ! Là encore, Denis peut détailler tous les instruments de navigation, il les connait tous ! Ceintures verrouillées, casque sur les oreilles, verrière fermée, moteur en marche… Ça vibre, ça souffle, le DR400 prend vie ! Dans le casque, j’entends la voix de Denis qui déclame « Fox Golf Tango Zulu Papa aligné piste 31, je décolle ». Et c’est parti, plein gaz, l’avion accélère et au bout de quelques centaines de mètres, on décolle ! Le sol s’éloigne et on grimpe à 2.000 pieds, le moteur vrombit de bonheur pour atteindre la vitesse de croisière : 220 km/h. Le patchwork coloré des cultures s’étend sous nos ailes et jusqu’à l’horizon.

Après seulement quelques minutes de vol je vois déjà le château de Saint-Fargeau. Un peu plus loin, ce sont les immenses forêts de Puisaye et au milieu, l’anachronique chantier de Guédelon. Après un virage en direction de l’ouest, on se dirige vers une bande scintillant de mille feux : la Loire. Le fleuve royal slalome entre les bancs de sable, et la présence humaine se fait presque oublier. Par cette fin de journée estivale, face au soleil, les couleurs deviennent laiteuses, c’est tout simplement sublime ! On passe au-dessus de l’ancien canal latéral à la Loire, au-dessus de Châtillon-sur-Loire et de l’écluse de Mantelot. On a même la chance de voir La Sterne qui vogue, grand’voile gonflée ! Après, c’est bien sûr le nouveau canal latéral à la Loire, le célèbre pont-canal de Briare et l’écluse de la Cognardière.

Enfin, derniers instants de vol, Denis entame la descente, se positionne dans l’axe de la piste et ralentit… Trois, deux, un… Ça y est, nos roues touchent le sol, atterrissage tout en douceur. Je descends, encore émerveillée par tous ces paysages, ces couleurs. J’ai le sourire et une seule envie : Voler à nouveau !”

Envie de tenter l’expérience ?  Survolez les Terres de Loire et Canaux grâce au vol d’initiation et au vol découverte de l’Aéroclub du Giennois.